Témoignage d'un veuf.‏

Mon épouse, Marie-France,était enceinte lorsqu'elle apprit qu'elle avait un cancer. Notre fils Nathanaël est né avant terme pour que les médecins puissent soigner ce qui était malade en son corps. Grace à Dieu,elle fut définitivement guérie quelques années après; mais les traitements l'avait rendue stérile. Nathanaël fut donc notre seul fils. Notre vie familiale fut une vie contrastée,faite de lumière et de joie,de zones d'ombre, de tendresse, de bien etre, d'erreurs,d'engagements communs,d'espoir et de désespoir,de luttes et d'abandon,une vie faite de richesse et de pauvreté où je n'ai pas toujours su trouver les mots justes, les mots d' amour attendus, rassurants, confiants en la vie.Engagé professionnellement, socialement, politiquement,ma vie chrétienne était au point mort,quasi inexistente. La messe le Dimanche et encore! Marie-France décèdera le 25 Septembre 2006 d'un autre cancer à l'age de 59 ans.Une épreuve difficile,douloureuse et un deuil à faire tout en continuant ma vie professionnelle et en assumant mes responsabilités de maire-adjoint.  Je découvrais la fraternité de la Résurrection en Juillet 2007. Ce fut un coup de foudre entre le Seigneur et moi. A Son appel"Viens,suis-moi"  je lui laissais prendre toute la place et je sus dès cet instant que je reviendrais.Je prenais ma retraite de cadre de la fonction publique hospitalière le 1er Janvier 2008.Je me rendis dans la fraternité de la Résurrection à Marcillac-Lanville en Charente plusieurs fois, tout en préparant mon fils et mes petits enfants à mon entrée dans la fraternité.La communauté chrétienne de Canteleu en Seine Maritime, mes amis de l'ACO que j'avais rejoints quelques années auparavant, portaient avec moi ce départ pour suivre le Christ et faire grandir en moi cet Amour de Dieu par une vie faite de simplicité et d'humilité en suivant la règle de St Benoit."Il y a de la joie dans le Ciel pour un pécheur qui se convertit"(Luc ch 15,1-10) et aussi:"venez partager ma joie,j'ai retrouvé ma brebis perdue"(Luc 15,5). Je me laissais conduire par l'Esprit-Saint.A Marcillac-Lanville, ce fut le temps du Postulat puis du Noviciat (1an)puis jour de fete et de joie que ce Dimanche 24 Octobre 2010 où je prononçais mes premiers vœux.Dans mon habit des frères de la Résurrection,je devenais, ce jour-là, pour les présents et les absents,un signe visible de la Résurrection du Christ et de son Amour infini.Mgr Bernard Charrier m'a ouvert le chemin pour une préparation au sacerdoce; il appartiendra à notre nouvel Eveque Mgr Francis Bestion de décider de mon ordination diaconale et sacerdotale. Tout ce parcours est vraiment un Grace de Dieu. Le Seigneur vient nous chercher très loin et nous appelle à le suivre.Il nous demande de laisser quelque chose et de lui faire confiance. Il s'occupera de tout. S'en remettre à Jésus, se mettre à sa suite,c'est entrer dans la voie de la plus grande liberté intérieure, c'est prendre le chemin qui conduit au Père. Ce"convertissez-vous" du Christ qui conduit au changement radical de vie; voilà ma nourriture spirituelle quotidienne sans oublier ma devise, je veux dire, celle de notre pape François que j'ai faite mienne :Misérando atque eligendo" en référence à Matthieu appelé par le Christ à le suivre:"Appelé parce que pardonné". Frère Servant Pierre-Marie. Dimanche 2 Février 2014 Fete des religieux du monde entier.